Midi-Conférence – Risque: un élément-clé de la gestion documentaire

Risque: un élément-clé de la gestion documentaire

Lundi 23 novembre 2015, 12h-13h30

KPMG
600, boul. De Maisonneuve Ouest
15e étage
H3A 0A3 Montréal
Métro McGill

En tant que professionnels de la gestion documentaire et de l’information, nous avons toujours à livrer des programmes plus conformes, plus efficaces, avec de moins en moins de ressources. Chaque organisme relève ce défi à sa façon. Chez Bell, l’amélioration du programme GDI s’est faite en entamant une évaluation de risques à l’information. Dylan et Peggy discuteront de la démarche choisie, et comment le partenariat entre Iron Mountain et Bell a développé et livré une évaluation des risques à l’information pour des secteurs-clés de Bell.

Margaret Ferguson œuvre depuis une décennie et demie dans le domaine de la gestion de l’information au privé (édition, télécommunications, commerce au détail), chez un département universitaire de psychiatrie, et aux fonctions publiques de l’Ontario et du Canada. En tant que consultante principale au sein des Travaux publics et services gouvernementaux du Canada elle coordonne la configuration et l’implantation d’un système GDI, l’analyse des risques à l’information publique et de la perte des connaissances tacites, et la formation des usagers du système.

Dylan Spevack-Willcock est détenteur d’une maîtrise en gestion de l’information de l’université McGill, complétée en 2008. Suite à sa maîtrise, il va travailler en Colombie-Britannique pour la ICBC où il mène différentes initiatives en gestion des documents et amélioration des processus, incluant l’évaluation des risques reliés au programme de gestion des documents. En 2011, il retourne à Montréal pour prendre en charge ses fonctions actuelles chez Bell Canada, afin de travailler au développement et à la mise sur pied d’un programme de gestion des documents, et de procéder à l’implantation de politiques, processus et technologies pour assurer une gestion efficiente des documents d’activité de l’entreprise. Durant les dernières années, Dylan a aussi travaillé avec ARMA International sur la révision et la création de nouveaux standards et de rapports techniques. Depuis septembre 2015, Dylan a accepté un nouveau rôle chez Bell où il travaille à l’évaluation des risques des fournisseurs de la compagnie.

Inscription Eventbrite